Assemblée Générale 2017


    Ils nous accueillent sur leur exploitation...


p   f


Vos objectifs sur la ferme aujourd'hui ?

« Maintenir nos revenus. L’exploitation est relativement efficace économiquement et peu endettée. C’est un point fort. Nous souhaitons aussi continuer à prendre du plaisir à travailler et à relever des challenges techniques (sans labour, optimisation de l’herbe, diversification fourragère…).

Avoir du temps libre est aussi quelque chose d’important pour nous 6. Nous avons réfléchis notre organisation pour cela. Et l’on essaie de préserver notre bien-être au travail.

Enfin, un autre objectif important serait de préparer l’installation de nos enfants. Certains prennent le chemin d’être, demain, agriculteur. Il faudra les intégrer à notre projet. C’est une forme de fierté pour nous ! Nous leur avons transmis notre passion… »

Pourquoi accueillir l'AG cette année?

"Nous y étions préparés. L’AG devait se faire sur le secteur et nous sommes 3 associés impliqués dans 3 CETA locaux. D’ailleurs, deux d’entre nous ont été présidents de groupe. Nous avons récemment réinvestis dans des bâtiments. Le site s’y prête donc bien.

Et c’est une façon de rendre ce que l’on a reçu. C’est aussi une occasion pour faire venir les adhérents dans le Sud, à Thourie..."

Pour vous, le CETA c'est quoi?

"Nous croyons à notre métier et nous sommes convaincus de la philosophie CETA. Partager, échanger pour progresser ensemble et ne pas rester isolés. C’est important de s’investir dans ces associations si on veut qu’elles perdurent. Les groupes permettent de se situer et d’évaluer notre travail. Pouvoir se comparer pour faire toujours mieux sans être jugé. Se remettre en question aussi. En CETA, on aborde aussi l’humain. Cela fait du bien de parler de son métier avec des gens qui sont dedans.

Ce que nous aimerions ? C'est encore plus d'échange avec les écoles. Il faudrait que les jeunes enlèvent leurs oeillères et ne foncent pas tête baissée. les faire échanger avec des adhérents CETA, c'est leur dire qu'il n'y a pas que le marchand d'aliments ou d'engrais. leur faire prendre du recul et qu'il croient en l'avenir. "

Les associés du Gaec des Ondes, membres des groupe Martigné, Vallons et Pylone